Avec un de mes pots à L'UQO (université du quotient optimiste), on s'amuse à faire des 'tites bédés improvisées. Il s'agit de faire une case, chacun son tour. Il y a aussi d'autres varientes que vous verrez sous peu. Ça parraît simple, mais ça peut être tout aussi difficile que l'impro théâtrale, si tu veux pas juste des jokes de caca (quoi qu'une fois de temps en temps, ça fait toujours du bien). Pour bien lire une bédéconfiture, il faut se mettre dans la peau  des dessinateurs pour comprendre comment un des participants peut arriver à utiliser les éléments installés par l'autre. Enfin, c'est pas toujours super, mais l'exercice, lui, est bien drôle...
wblog3
wblog4